MEMORIAL DE BISESERO

Bisesero : appelé aussi mémorial de résistance, Bisesero fut construit en 1998 pour conserver l’histoire générale du génocide des Tutsi de la région, la résistance et le refus des massacres commis contre eux. Du bas où vivaient les victimes, vers le sommet où elles s’étaient réfugiées, le site est construit sur une colline affichant 32% de déclivité. Les escaliers qui se resserrent au fur et à mesure que l’on monte sur la colline font référence aux milliers de personnes qui y ont mené la résistance contre les tueries, mais succombèrent à cause de l’épuisement, de la souffrance et surtout du manque de moyens d’autodéfense face aux génocidaires puissamment formés et armés.

On remarque, à l’entrée du site, l’entassement de milliers de pierres autour desquelles sont enfoncées neuf lances, principales armes traditionnelles avec lesquelles se défendaient les victimes. En quittant le site, les enseignants belges croisent, sur la route, quelques héros survivants qui leur content leur histoire.